Vous êtes ici : Accueil > S.A.E. > 3e cycle > Interpréter > Le jeu du téléphone.
Publié : 19 avril 2009

Le jeu du téléphone.

Bon, bon, bon ici je n’ai rien inventé ou si peu et le crédit revient à ... Je ne le sais pas. En fait, j’ai repiqué l’idée alors que je faisais de la suppléance à la commission scolaire des Chênes à Drummondville. J’ai juste changé quelques ingrédients de la recette...

Si je me rappelle le jeu est né avec l’invention du téléphone à boutons de type "touch tone". Auparavant tout le monde utilisait les téléphones à à cadran de type roulettes puis les téléphones à boutons sont arrivés sur le marché. Grosse révolution... Bon je m’égare un peu ... L’histoire raconte qu’un jour un bon père de famille a reçu une facture de téléphone plutôt salée. Une vérification à la compagnie confirme que quelqu’un dans la maison faisait des appels à Honolulu ! Faut dire que dans le temps les interurbains coûtaient la peau des fesses. Après enquête le papa a découvert que son fils de cinq ans avait pris le clavier du téléphone pour un instrument de musique. En jouant sa chanson favorite le petit mousse appelait sans le savoir à Honolulu. Fin de l’histoire. Vrai, pas vrai ? Qui sait ?

Voici la manière que je fais le jeu.

1ere partie de l’activité.

Les élèves sont appelés à travailler en équipe de 3,4 ou 5 afin de composer une séquence de 10 notes qu’ils sont ensuite conviés à pratiquer ensemble. Ils peuvent y introduire un rythme : C’est selon leur goût et leur habileté. Tous doivent écrire les notes dans leur cahier et pratiquer leur petite composition ensemble. Moi, je circule pour prendre en note les noms des équipiers et leur nom d’équipe qu’il se donneront pour la phase de jeu. J’en profite pour prendre en note toutes les compositions que je retranscrirai plus tard avec le logiciel d’édition de partitions.

2eme partie de l’activité (une semaine plus tard)

Avec la feuille contenant toutes les compositions de la classe les élèves se reforment encore en équipes (les équipes ne peuvent pas changer) et pratiquent deux séquences : la leur et une autre qu’ils décideront ensemble. Après une pratique de quelques minutes, les équipes sont maintenant prêtes à faire le jeu comme tel. De mon côté je suis prêt car j’ai une feuille de pointage que j’ai préparé durant la pratique et répliqué au tableau de la classe afin que tous suivent le déroulement de la partie en temps réel.

La phase de jeu

La première équipe joue une des deux pièces préparées et les autres équipes en silence doivent découvrir quelle pièce cette équipe joue. Une fois que l’équipe a fini de jouer sa séquence. J’évalue sur 10 la performance de l’équipe et la note au tableau. Ensuite je demande à chacune des autres équipes quelle pièce ils pensent que l’équipe a joué. Je note les réponses au tableau et je demande à l’équipe de révéler la pièce qu’ils (elles) ont jouée. Deux points sont donnés à chaque bonne reconnaissance. Le jeu se poursuit de la même manière avec chaque équipe. Par la suite nous sommes prêts à jouer une 2eme manche avec la deuxième pièce qu’ils ont pratiqué. A la fin nous faisons un décompte des points et déclarons une équipe championne. Je copie les informations du tableau sur ma feuille de pointage et je m’en sert pour évaluer les trois compétences : Composition (je sais c’est un peu faible mais j’ai eu des équipes très fières de ce qu’elles avaient composé) Interpréterle jeu d’ensemble et la lecture des notes et Apprécierpour la portion reconnaissance du jeu.

Remarques

Comme le jeu peut quelques fois déraper, j’impose des pénalités pour obstruction, espionnage abusif, conduite anti-sportive, etc. Ces pénalités sont déduites du grand total des points et peuvent signifier la différence entre une victoire et une défaite.

Je prends des notes additionnelles tout au cours de l’activité car je suis en observation la moitié du temps.

L’activité peut se faire en 5e ou en 6e et se calibre selon le niveau. La séquence des sixièmes compte plus de notes que celle des cinquièmes. l J’organise habituellement au cours suivant une remise de médailles officielle à l’équipe championne. Le tout est très solennel car je porte un chapeau spécial pour la circonstance, ainsi qu’une épée de dollorama. La musique de "Pomp and Circumstance" de Elgar accompagne la cérémonie. La directrice est invitée à donner des médailles en chocolat alors que je fais le militaire de service. Le tout apporte beaucoup de rires.

Je posterai bientôt une feuille de pointage.