Vous êtes ici : Accueil > S.A.E. > 1er cycle > Créer > La carte de Noël
Publié : 21 janvier 2012

La carte de Noël

Le tableau blanc interactif (TBI) va bientôt devenir la norme dans nos classes. Personnellement, j’ai la chose dans mon local depuis près de 2 ans et c’est bien plaisant. Moins quand il tombe en panne, mais ça, c’est une autre histoire comme dirait un des personnages d’Irma la douce...

La carte de Noël, c’est une activité du clac-son 2 ou les élèves doivent préparer une carte musicale. Vous savez, une carte musicale comme on en trouve au magasin : on ouvre la carte et une mélodie joue....

Les élèves ont participé comme d’habitude avec la confection de la carte et la composition de leur courte mélodie, mais m’ont demandé comment j’allais faire pour mettre leur mélodie dans leur carte : Bonne question ! Bon défi que j’ai bien sûr relevé... voici comment.

Premièrement nous avons enregistré chacune des mélodies à l’aide d’un micro USB branché directement à l’ordinateur et du logiciel audacity. Ce processus, en fait l’équivalent d’un concert en classe, a motivé les élèves au delà de mes espérances. La pratique a été sérieuse et l’enregistrement s’est bien déroulé. Les élèves étaient particulièrement contents de se réentendre. Des discussions ont eu lieu à propos des qualités des différentes compositions. Il n’y a pas eu de commentaires négatifs. Yé !

Ensuite, hors classe, j’ai scanné les cartes et traité les résultats pour en faire des images que j’ai affiché sur le logiciel notebook qui vient avec le TBI. Puis, pour chaque carte, j’ai inséré la courte mélodie qui lui correspondait (clic droit sur l’image, son, parcourir...). Cela constitue un espèce de diaporama pour chaque classe que l’on sauvegarde pour évaluation et l’élaboration d’un petit porfolio.

En classe nous avons revu ensemble les fichiers notebook. Les élèves ont adoré revoir et réentendre leur création. Ils ont ensuite demandé à écouter les compos des autres classes.

Tout le travail hors classe est un peu long mais l’évaluation se fait d’une manière plus précise et agréable. On peut mieux voir et entendre la manière de faire de chacun des élèves tout en gardant les fameuses "traces" dont parle souvent.

Voilà, c’est toudelitout pour l’instant.

Sergio