Vous êtes ici : Accueil > Récit du FER > ECHO > La minute orthophonique
Publié : 13 novembre 2017

La minute orthophonique

> Si l’enfant arrive à l’école moins bien préparé que ses pairs au regard de la lecture, il ne pourra jamais les rattraper. FAUX.

Il est évident que les enfants qui commencent la maternelle n’ont pas tous bénéficié du même degré d’exposition aux lettres, aux livres et aux histoires.

De nombreux élèves qui débutent la maternelle présentent déjà un risque d’échec en raison d’un manque d’exposition aux lettres, aux livres et aux histoires ou d’un nombre limité d’expériences relatives à ces éléments. La recherche démontre que l’école joue un rôle important dans la réussite des premiers apprentissages en lecture, si elle permet aux enfants de bénéficier d’un enseignement approprié.

Les études indiquent notamment que les élèves à risque ont de fortes chances de devenir de bons lecteurs s’ils reçoivent un enseignement portant sur : 1. La conscience phonologique réalisée quotidiennement et qui cible davantage la conscience phonémique (p.ex. fusionner des sons, identifier le premier/dernier son d’un mot, segmenter un mot en sons, etc.) ; 2. L’apprentissage du nom des lettres.

> Lors d’une activité de conscience phonologique, je démontre aux enfants que le mot « patate » a 3 syllabes (« pa-ta-te »). FAUX.

La conscience phonologique concerne les activités de réflexion et de manipulation des unités sonores (syllabes, rimes et sons) entendus dans les mots. Les activités de conscience phonologique se vivent donc à l’oral et s’effectuent avec les mots tels qu’ils sont dit dans la vie de tous les jours. Par exemple, à l’épicerie, dit-on une « pa-tat » ou une « pa-ta-te » ?.

De plus, l’enfant arrive à la maternelle avec un bagage de mots qu’il sait prononcer mais qu’il ne sait pas écrire. C’est pour ces raisons qu’il est préférable que l’enseignante s’appuie sur l’oral lors d’activités de conscience phonologique. Ainsi, l’enseignante montrera à l’élève que le mot « patate » contient 2 syllabes « pa » et « tat » puisqu’à l’oral, nous ne disons pas « pa-ta-te », mais bien « pa-tat ».

MAIS … EN PREMIÈRE ANNÉE ? Certains enseignants se demanderont de quelle façon l’enfant de 1e année apprendra-t-il à écrire le e muet à la fin du mot « patate » si à la maternelle, il a été exposé uniquement à la segmentation des mots à l’oral ? La réponse à cette question ne se retrouve pas dans la conscience phonologique (qui concerne l’oral), mais bien dans les règles orthographiques (qui concernent l’écrit). Il existe la règle suivante : celle de la lettre e muette qui fait prononcer la consonne qui précède (voir la Progression des Apprentissages « Écrire des textes variés » - Section « Orthographe d’usage » « Constantes orthographiques » p15 et Bescherelle). L’enseignement explicite de cette règle permettra à l’enfant d’écrire la lettre e muette à la fin du mot « patat ».

Comme toute bonne règle orthographique du français, la règle du e muet n’englobe pas tous les mots (p.ex. plusieurs mots se terminant par la lettre « r », tel que « peur » et « voir », ne se terminent pas par la lettre « e » et la consonne finale « chante » tout de même). Toutefois, elle couvre une proportion importante des mots de la langue française et s’inscrit dans un apprentissage logique contrairement à la pratique actuellement répandue qui demande à l’enfant de « deviner » la présence d’un e muet ou non. En effet, en favorisant un enseignement de l’orthographe qui repose sur la segmentation des mots en syllabes écrites, on demande ni plus ni moins à l’élève de deviner : est-ce « é-lé-phant » ou « é-lé-phant-e » ? L’enfant doit donner une réponse basée sur … le hasard puisqu’il n’a pas encore suffisamment de connaissances sur l’orthographe pour connaitre quels sont les mots qui se terminent ou non par un e muet.

EN CONCLUSION De bonnes habiletés de conscience phonologique combinées à l’apprentissage de la règle de la lettre e muette qui fait prononcer la consonne qui précède est une stratégie à la fois logique et gagnante pour permettre aux élèves de bien orthographier les mots qui se terminent par la lettre e muette.